facette, blanchiment, inlays onlays

Les différentes techniques possible pour la beauté des dents.

La facette dentaire

La facettes dentaire permet de corriger la couleur, les dimensions et la forme de la dent. Elles servent à la restauration cosmétique, principalement sur les incisives et les canines. Ce sont de fines coquilles que l'on colle sur la face exterieure de la dent. Elles sont fabriquées en céramique.

La technique des facettes céramiques permet de corriger durablement :

  • La teinte des dents lorsqu’il existe des colorations en profondeur qui ne peuvent pas être traitées par un simple blanchiment.
  • Les malpositions légères ou encombrements dentaires.
  • Les anomalies de forme de la dent (trop étroite ou fracturée).
  • Les usures et caries restaurées par des composites (= résines) disgracieux

 

Le Blanchiment

Ce que l'on appelle " le blanchiment dentaire" est une technique qui permet d’éclaircir la couleur interne des dents afin de leur redonner un éclat et une brillance plus attractives.

Deux traitements sont possibles :

  • Au Cabinet :  1 à 2 séances de 30 à 60 minutes sont à prévoir au fauteuil. 
  • A la maison (technique ambulatoire) : 30 à 60 minutes pendant 15 jours.

Il faut savoir qu’il s’agit plutôt d’un éclaircissement de la teinte naturelle de la dent et que les cas sévères de dyschromie (atteinte profonde de la teinte de l’émail liée souvent à la prise de médicaments lors de la formation de la dent) seront souvent traités par la technique des facettes. 

 

Inlay et onlay

Pour des questions de résistance mécanique, les inlays et onlays étaient réalisés systématiquement en métal. L'on peut maintenant fabriquer des inlays et des onlays très esthétiques, en résine composite ou en céramique, qui reproduisent de façon exacte la teinte et la forme de vos dents. Ainsi la teinte et la morphologie sont respéctés au mieux. Cette technique permet de remplacer des "plombages" disgracieux tout en conservant les structures intactes, sans dévitaliser la dent.

     

     

     

     

     

Article rédigé par le praticien le 04/04/2012